MES LECTURES DE PAPA BLOGUEUR : MON AVIS SUR J’ACCOMPAGNE LES ÉMOTIONS DE MON ENFANT

Si tu suis régulièrement ce blog, tu as compris que mon approche de la paternité est 100 % orientée sur la parentalité positive et l’accompagnement de l’enfant de la manière la plus respectueuse possible. Je voudrais donc t’offrir un aller simple vers le monde des émotions des enfants avec mon avis sur J’accompagne les émotions de mon enfant, un livre écrit par Soline Bourdeverre – Veyssiere.

Mon avis sur J’accompagne les émotions de mon enfant : De quoi ça parle ?

Si je devais résumer cet ouvrage, je le présenterais comme un guide pratique pour identifier et accompagner les émotions vécues par nos bambins dès leur plus jeune âge.

C’est un vaste sujet qui doit te sembler bien étrange. Tu ne comptes plus le nombre de fois où tu t’es retrouvé face à ton bébé, pleurant à chaudes larmes et poussant des cris stridents, sans comprendre ce qu’il pouvait ressentir, et surtout de quelle manière tu pouvais agir, sans crier ni pleurer à ton tour.

Le livre de Soline Bourdeverre – Veyssiere aborde sous plusieurs angles les notions d’émotion, de leurs fonctions vitales et sociales et de leur place dans nos vies et celles de nos enfants.

J’accompagne les émotions de mon enfant est un outil pratique pour conquérir en douceur un domaine trop peu expliqué aux parents, ce qui les amène à ne pas l’explorer plus en profondeur. Pourtant, un bon accompagnement des émotions infantiles est l’une des clés d’un développement harmonieux et heureux.

Mon avis sur J’accompagne les émotions de mon enfant : Quelques mots sur l’auteur

Contrairement à d’autres auteurs et auteures dans le milieu de l’accompagnement de l’enfant qui sont devenus des références grâce à leurs recherches et qui travaillent uniquement dans ce domaine, Soline Bourdeverre – Veyssiere occupe toujours un poste de professeur d’Histoire – Géographie. 

Chose plus intéressante pour nous, elle est mère de 2 enfants. Cette information est primordiale puisque comme elle le reconnaît volontiers dans son livre, devenir maman l’a changé d’une manière bien plus profonde qu’elle l’aurait imaginée, et surtout l’a confronté à ses propres émotions.

Sans aucun problème d’égo, elle base ses travaux et les outils d’accompagnement des émotions sur les recherches et les livres de pontes de l’Enfance. Citons par exemple Isabelle Filliozat, Catherine Gueguen ou encore Marshall B. Rosenberg.

Elle est aussi auteure sur le blog S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée. On y suit son parcours de mère qui tente de lier éducation bienveillante, écologie et économie.

Source : editions-jouvence.com

Mon avis sur J’accompagne les émotions de mon enfant

Qu’ai-je retenu de la lecture de ce livre ? Qu’est-ce que j’ai particulièrement apprécié au fil des pages ? En quoi cette lecture va-t-elle avoir un impact sur ma façon de vivre ma paternité ? Petit récapitulatif.

Ce que j’ai aimé

Comprendre les émotions de manière accessible

Pour être parfaitement transparent, j’ai aimé de bout en bout la lecture de J’accompagne les émotions de mon enfant. Je craignais un énième bouquin technique de pédopsychiatrie où tu es perdu au bout de 20 pages parce qu’il fait référence à des recherches que tu ne connais pas ou de concepts de la psyché qui te passent par-dessus la tête.

Comme je l’ai raconté au début de mon aventure de papa blogueur, je ne souhaitais pas me remplir la tête d’études et d’expériences menées par des scientifiques / spécialistes de l’enfance. Je souhaitais (et souhaite toujours) vivre une paternité la plus pure possible, en tirant mes propres conclusions face aux réussites et échecs que je rencontre en tant que père. Le livre de Soline Bourdeverre – Veyssiere respecte ce souhait initial. L’auteure démontre la solidité de son travail au fil de ses expérimentations personnelles avec ses propres enfants, et la parfaite corrélation de ses déductions avec les observations et conclusions de spécialistes du développement de l’enfant.

On y aborde le sujet des émotions de manière large et explicite en rappelant les bases avec les émotions primaires (joie, colère, tristesse et peur) et l’importance des Neurosciences Affectives et Sociales (NAS) dans l’éducation actuelle de nos enfants.

Des outils pratiques

Au-delà des observations personnelles que j’ai pu faire au cours de ma lecture, Soline Bourdeverre – Veyssiere fournit 52 outils pour expliquer et accompagner nos enfants dans l’exploration de leurs émotions.

À l’image de petits jeux à mettre en place très rapidement, il suffit de suivre le tutoriel pour apporter une réponse quasiment instantanée à un débordement émotionnel. 

Chacun de ces outils est classé par âge. J’ai été surpris de constater que certains d’entre eux étaient utilisables avec des nourrissons. Avec le recul, c’est un bon moyen d’habituer l’enfant et ses parents à un échange émotionnel de qualité.

Se responsabiliser et non se culpabiliser

Dans cette mouvance de l’éducation positive, j’ai parfois le sentiment que si tu fais un pas de travers (en criant sur ton gosse par exemple) tu es rapidement stigmatisé comme un mauvais parent (maman ou papa). Que dans une certaine mesure, tu dois réprimer tes propres émotions pour ne pas freiner le développement de ton enfant.

Rien de tout cela dans ce livre. À plusieurs reprises, l’auteure rappelle que nos bambins n’ont pas besoin de parents parfaits. Qu’il est nécessaire (et sain) qu’ils soient confrontés à des réactions humaines non filtrées par un modèle éducatif. La chose à retenir est que nous, papas et mamans, nous devons être des modèles et montrer l’exemple à nos chères têtes blondes. Autrement dit, si tu ne veux pas que ton enfant crie pendant des heures lorsqu’il est colère, montre-lui comment toi tu canalises ta colère (ex: respiration profonde) de manière respectueuse de l’autre. 

Je compléterai avec un point qui m’a séduit. Tu as le droit de faire des erreurs en ayant des réactions inappropriées face à un débordement émotionnel de ton enfant. Le tout est de les identifier et de réagir plus justement la fois d’après.

L’impact sur ma paternité

Au moment où j’écris ces lignes, je sais déjà que le livre J’accompagne les émotions de mon enfant a et aura un impact positif sur ma paternité. Je dois avouer qu’avec la fatigue et l’énorme chamboulement qu’a entraîné l’arrivée de Soën j’ai parfois des réactions hallucinantes en criant sur ce pauvre gamin parce que je ne comprends pas ce qu’il veut ou parce que je trouve qu’il sur réagit face à une situation (pour moi) anodine.

J’ai déjà commencé à mettre en place certaines choses pour mieux comprendre mes propres émotions afin de mieux les canaliser et de réagir de manière plus adaptée à celles de Soën. Ce ne sont que les débuts mais, parfois, j’ai pu constater que le petit traversait mieux les moments délicats.

Bien que le langage commence à faire son entrée dans nos interactions, j’ai repéré plusieurs outils visuels que j’aimerais bien tester pour permettre à Soën de faire part de son état émotionnel et de l’accompagner d’une manière plus qualitative. 

Mon avis sur J’ accompagne les émotions de mon enfant : mes citations préférées

L’intelligence émotionnelle, c’est connaître l’émotion, l’exprimer, en comprendre les causes et la réguler.

L’émotion est une réponse de notre corps à une situation vécue, imaginée, remémorée.

Les émotions sont le reflet de ce que nous ressentons à un moment donné, face à notre environnement. Nous pouvons “exploser de joie”, “avoir le souffle coupé”, “la gorge sèche”, “le coeur qui bat à tout rompre”, “ne plus avoir de jambes”. Toutes ces expressions montrent que les émotions sont d’abord des perceptions sensorielles, corporelles.

Pour conclure sur J’accompagne les émotions de mon enfant de Soline Bourdeverre – Veyssiere

Je sais que j’ai dit quelque chose d’assez similaire en donnant mon avis sur Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat, mais le livre de Soline devrait faire partie des indispensables pour tous les parents qui souhaitent aborder leur parentalité d’un point de vue positif, bienveillant et respectueux.

C’est un magnifique outil qui rappelle les fondamentaux à propos des émotions, accompagne chaque parent dans sa quête de compréhension et fournit des astuces et conseils pertinents pour vivre le plus sereinement possible les tempêtes émotionnelles de nos enfants en bas âge.

Selon les NAS, un enfant avant 5 – 6 ans est incapable de réguler de manière efficace son état émotionnel. Son cerveau est trop immature pour réaliser une telle prouesse. Ne cherche pas à annihiler les émotions de ton enfant. Accompagne-le dans la mesure de tes capacités. C’est le mieux que tu puisses faires.

Quand je pense à tous ces adultes qui se laissent submerger par leurs propres tempêtes, je me dis qu’il y a encore un énorme travail d’information et de formation pour vivre dans une société où chaque individu fournit l’effort nécessaire pour canaliser son ressenti et montrer l’exemple à ses enfants. Moi le premier.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :