Mes lectures de papa blogueur : mon avis sur Au coeur des émotions de l’enfant

La vie est vraiment étonnante. On rencontre des personnes des décennies plus tôt. On les perd de vue. Puis les réseaux sociaux créent de nouveaux ponts.

C’est une copine de collège qui m’a conseillé de lire le livre Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat alors que nous avions annoncé la naissance de Soën. Elle m’a simplement dit que cet ouvrage avait changé sa vision vis-à-vis de ses enfants.

Tandis que le petit me plongeait dans l’inconnu de la paternité et ses nombreux questionnements, j’ai téléchargé l’ouvrage sur ma liseuse. Ce fut une sacrée révélation.

Mon avis sur Au cœur des émotions de l’enfant : De quoi ça parle ?

Comment définir le livre Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat ? C’est tantôt une approche experte de la parentalité positive ; tantôt un guide sur les bonnes pratiques à suivre face à des situations concrètes du quotidien ; tantôt une plongée en soi-même en tant que parent.

Je suis très loin d’être un expert sur la thématique de l’enfant et de ses émotions. Je découvre encore tant et tant de choses avec Soën depuis plus de 7 mois. Je me retrouve confronté quasi quotidiennement à un conflit complexe entre ses besoins pas toujours très clairs, les miens qui sont également confus et toutes les autres émotions parasites : joie, fierté, confiance, fatigue, stress et incompréhension.

Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat parle de tout ça. D’une manière structurée, documentée et illustrée par des exemples concrets et clairs. Cette immersion se fait sans heurt, jugement ou pression psychologique. L’auteure abonde en situations vécues avec ses propres enfants ou bambins qu’elle a suivis dans le cadre de son activité de psychothérapeute.

Elle a pleinement conscience qu’être parents est une tâche ardue qui nous pousse, nous les mamans et les papas, dans nos derniers retranchements lorsque nos petits trésors adorés chahutent nos convictions et notre rapport à l’autre.

Soën ne semble pas très content. Mais pourquoi ? Mystère !

Grâce à sa solide expérience clinique et son approche bienveillante, Au coeur des émotions de l’enfant nous amène à une réflexion saine sur notre place prépondérante dans la construction émotionnelle et sociale de nos enfants. Dès leur plus jeune âge. Isabelle Filliozat nous conduit à une vérité trop souvent ignorée de l’importance de l’apprentissage de la gestion des émotions, qui est bien plus essentielle qu’une formation scolaire couronnée de succès.

Mon avis sur Au coeur des émotions de l’enfant : Quelques mots sur l’auteure

Je vais essayer de faire court parce qu’il y a beaucoup à dire sur Isabelle Filliozat. Tu veux en apprendre plus sur la parentalité positive et bienveillante ? Tu finiras par lire un bouquin d’Isabelle Filliozat ou regarder une web conférence où elle est intervenante. Elle est la référente dans ce domaine.

Il y a eu Françoise Dolto (la maman de Carlos) dans les années 60 – 80 qui a posé les bases d’un nouveau regard sur l’enfant. Isabelle Filliozat est dans une certaine mesure son héritière, parfaitement en phase avec les bouleversements sociétaux sur la parentalité que nous vivons depuis une dizaine d’années.

L’auteure de Au coeur des émotions de l’enfant porte l’idée qu’une parentalité plus positive est possible, et surtout vitale pour garantir le bon développement émotionnel (et social) de nos enfants. Mais comment y parvenir ? En prenant le temps d’écouter nos enfants et de les laisser s’exprimer. De faire la paix avec ses propres traumas pour ne pas les reproduire, ou tout au moins interférer, dans la construction de notre relation parentale / filiale. En vivant des instants authentiques, loin de toute pression morale, familiale ou professionnelle,

Tu te demandes encore si c’est vraiment une pointure ? Voici quelques-uns de ses faits d’armes relayés sur son site officiel :

  • Création de plusieurs écoles de formation sur la parentalité positive
  • Vice-présidente de la Commission sur les 1000 premiers jours en 2019-2020
  • Création de la Maison des 1000 premiers jours pour offrir plus de ressources et d’accompagnement aux parents
  • Publication de plus de 40 livres qui traitent du sujet de l’enfance et de sa prise en charge bienveillante et consciente, traduits dans 28 langues

Mon avis sur Au coeur des émotions de l’enfant

Ce que j’ai aimé

Je dois l’avouer. J’avais peur de m’engager dans un ouvrage trop technique, trop orienté vers la dimension clinique de l’accompagnement de nos bambins. J’ai une formation (licence) en psychologie. Le sujet de la psychologie de l’enfance ne m’est pas inconnu. Pourtant, je connais encore une réticence à explorer des ouvrages sérieux qui traitent du sujet. Sûrement l’angoisse de découvrir que je m’y prends mal ou que je vais traumatiser mon gosse en ayant des comportements inadaptés.

Le livre Au coeur des émotions de l’enfant est très abordable et facile à lire. Isabelle Filliozat évoque les émotions humaines et infantiles avec beaucoup de finesse et de simplicité. Elle propose une immersion progressive dans la sphère émotionnelle de l’Enfant (même en très bas âge) à l’aide d’une structure thématique :

  • Les 7 questions fondamentales à se poser et solutionner toutes les situations
  • Comprendre ses émotions en tant que parent et évaluer leurs impacts sur la construction de nos enfants
  • Les 6 émotions vitales : la peur, la colère, la joie, l’amour, la tristesse, la dépression
  • La vie, cette farceuse aux multiples changements
  • Quelques conseils pour mieux vivre sa parentalité

Page après page, j’avais envie d’en savoir plus, d’en comprendre plus pour devenir un meilleur papa bienveillant et positif.

L’impact sur ma paternité

Avant de devenir père, je m’étais plusieurs fois projeté dans ce rôle. Je m’étais fait une idée du type de papa que j’aimerais être. Tout au moins de ce que je ne voulais pas reproduire.

Je voulais être un papa présent, impliqué et engagé au quotidien. Je voulais être capable de me détacher d’une certaine représentation patriarcale qui a encore de solides racines dans notre société. Un papa poule au sens noble du terme, loin de toutes les connotations péjoratives ou teintées d’une masculinité toxique et hors d’âge.

Bon ok j’ai encore du boulot. J’ai encore une longue route à faire avant de m’approcher de la représentation idéalisée du papa que je veux être pour mon fils. Je suis bien conscient que la perfection n’est pas de ce monde. Encore moins avec des petits êtres qui débordent d’émotions qu’ils ne contrôlent pas. C’est un phare qui m’indique la route à suivre et m’aveugle en même temps. Je sais au moins dans quelle direction générale me diriger.

On se donne du mal pour qu’il soit heureux ❤

J’ai pris conscience de mes faiblesses en tant qu’être humain avec ce bouquin et de l’importance des émotions dans notre construction mentale. Je passe de longues minutes chaque jour à tenter de décrypter les messages sybillins de Soën. Nous avons amélioré notre capacité à comprendre certains de ses besoins primaires (manger, dormir, changer la couche, etc). Cependant, un tas de situations nous échappent encore. L’absence de verbalisation claire brouille nos échanges. Je me remets en question presque chaque jour pour améliorer le temps que je passe avec lui : moins de pleurs, plus de rires, plus d’amour.

Mon avis sur Au coeur des émotions de l’enfant : mes citations préférées

Une fois encore, faire une sélection des citations particulièrement marquantes est un défi de taille. Lorsque j’étais en pleine lecture du livre, je surlignais un passage sur quasiment toutes les pages. Quand je m’en suis rendu compte, j’ai dû réhausser mon niveau d’exigence et de pertinence pour arriver à mes fins de papa blogueur.

En dépit d’un sujet complexe et immatériel – les émotions – Isabelle Filliozat arrive à le rendre très palpable et concret. Sa plume est précise et élégante.

Dans la famille des évidences que nous pouvons parfois oublier pendant les journées dans le dur :

Un enfant bouscule forcément l’ordre établi par ses parents. C’est dans la nature des choses. Si ces derniers ne le laissent pas déranger leur ordre, s’ils continuent de « vivre comme avant », c’est-à-dire comme s’il n’était pas là, en changeant rien ni à leur mode de vie, ni à leurs rythmes de travail ou de sorties, il pourra en conclure qu’il n’est pas important, voire qu’il n’a pas droit à une existence propre. <…> Un enfant a besoin de sentir qu’il est précieux, qu’il a sa place, qu’il est important et que ses besoins comme sa réalité sont pris en compte.

Mon tiraillement quotidien 😀

Il n’est pas toujours facile d’écouter les émotions des enfants. Elles nous remuent, menacent notre sentiment d’être une « bonne mère », ou un « bon père ». Elles nous insécurisent : « Que dois-je faire ? »

Une bonne pratique à recommander à tous les parents pour donner le bon exemple à leurs enfants :

Tous les affects refoulés, les noeuds émotionnels et les blessures non guéries empêchent l’accès à la joie. Libérez les émotions, laissez parler les détresses, pleurez les larmes, criez les colères… et la joie renaîtra, tant elle est la nature profonde de l’humain. Il y a de la joie à simplement se sentir vivre.

Un mantra, un psaume, une litanie qui devrait être enseigné(e) à tous les parents pour guider leurs enfants avec bienveillance :

Les émotions ne sont pas dangereuses. Elles ne sont pas seulement le sel de l’existence, mais son essence même.

Pour conclure sur Au coeur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat

Ce livre a été riche en apprentissage. Il laissera, je pense (j’en suis même certain), une trace significative dans mon parcours de père. J’aime à le comparer – lorsque je me sens un peu dépassé par mes propres émotions face à celles du petit – aux petits cailloux disséminés par Le Petit Poucet du conte de Charles Perrault. Même au plus profond de la forêt, ayant perdu tout sens de l’orientation, il me suffit de remonter la piste pour retrouver le chemin de la sérénité.

Le livre d’Isabelle Filliozat devrait être ajouté dans la fameuse Boîte Rose offerte par les maternités. Même si on décide de ne pas pratiquer la parentalité positive et de faire abstraction de toutes les recherches pédo-psychiatriques de ces dernières années, l’auteure psychothérapeute offre des clés de compréhension majeure pour éviter de générer (ou reproduire) des traumas infantiles qui sont très lourds à gérer par nos bambins qui ne sont pas encore en capacité de le faire en toute autonomie.

Il est vital de laisser la place aux émotions de ses enfants, surtout si on ne les comprend pas. Pour leur construction émotionnelle et sociale, il est important de ne pas les brimer et de leur permettre de s’exprimer. Cela contribue à l’édification d’une authentique confiance mutuelle, pilier d’un avenir serein ensemble. Au coeur des émotions de l’enfant est à lire et à relire tout au long de sa parentalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :